La ville compte désormais un immigrant pour cinq résidents et une personne sur cinq appartient à une minorité visible. Cette année là, 436 000 d’entre eux vivaient à Toronto, alors que 348 000 habitaient à Vancouver. ; Statistique Canada. ), The Chinese Diaspora – Space, Place, Mobility, and Identity, p. 311-336. En 2001, 72 % des Canadiens d'origine chinoise étaient nés à l'extérieur du Canada , comparativement à 18  % dans le cas de l'ensemble des Canadiens. En 2000, 55 % des adultes d’origine chinoise de 15 ans et plus vivant seuls touchaient un faible revenu comparativement à 38 % parmi leurs homologues dans l’ensemble de la population. Statistique Canada, 2001. Statistique Canada, Hou (F.), 2004. WikiZero Özgür Ansiklopedi - Wikipedia Okumanın En Kolay Yolu . – Ethnic minority churches : the cases of the Canadian Chinese Christian churches in Ottawa, Thesis, University of Ottawa, 333 p. Liu (X.-F.), 1997. La présence des immigrants est en quelque sorte proportionnelle au potentiel économique de ces régions. Le fossé est grand entre les migrants anciens résidents de la colonie britanniques de Hong Kong, les étudiants réfugiés de l’après Tienanmen et les dernières générations de diplômés de la Chine de l’ouverture économique. Entre 1996 et 2001, par exemple, le nombre de personnes ayant affirmé être d’origine chinoise a augmenté de 19 %, alors que la population générale a augmenté de 4 %. 1). En 20005, le revenu moyen de toutes sources des Canadiens d’origine chinoise âgés de 15 ans et plus se chiffrait à environ 25 000 $, comparativement à presque 30 000 $ dans le cas de tous les adultes canadiens. – « Geographic Mobility of the Foreign-Born Chinese in Large Metropolises, 1985-1990 », International Migration Review, vol. 7Les premiers immigrants chinois étaient normalement des coolies, engagés souvent en groupes pour accomplir des travaux de constructions ou d’extraction minière. – Document de recherche: Immigration récente et formation de quartiers de minorités visibles dans les grandes villes canadiennes, Division de l’analyse des entreprises et du marché du travail, no 11F0019MIF au catalogue, no 221, Ottawa [http://www.statcan.ca/francais/research/11f0019mif/11f0019mif2004221.pdf]. Le renouveau de l’immigration chinoise à la fin des années 1960, accompagné d’investissements, a permis la revitalisation des anciennes Chinatowns et contribué au développement de nouveaux Chinatowns (Lai, 2003) et plus généralement à l’ouverture des centres d’achats chinois ou asiatiques en banlieue, notamment pour les régions métropolitaines de Toronto et Vancouver. En 2001, 24 % des femmes d’origine chinoise étaient des diplômés universitaires, comparativement à 15 % de l’ensemble des femmes canadiennes. Les problèmes de la communauté chinoise sont les mêmes que les autres personnes. La progressive diffusion spatiale observée depuis le début du XXe siècle se précise : si la ville de Vancouver porte d’entrée historique des Chinois au Canada reste une place essentielle, de nouvelles stratégies se dessinent. Canadiens d'origine chinoise -- Statistiques. Ce sont les perspectives du secteur de la haute-technologie qui attirent les immigrants chinois, notamment des ingénieurs et programmeurs chinois diplômés à l’image de la municipalité de Kanata dans la banlieue d’Ottawa où sont implantées plusieurs grandes entreprises spécialisées comme Nortel ; cette dernière entreprise a engagé plus de 10 000 immigrants chinois lors des dernières décennies. Tableau 2. Les aînés d’origine chinoise sont plus susceptibles que les autres aînés de vivre avec des membres de leur famille élargie. Two fundamental processes provide an explanation for this new dimension in migration patterns: the abolition of preferential selection of migrants with European heritage (in 1967), and the pursuant policies that made immigration more acceptable in general (on average, Canada welcomed 235000 new immigrants per year between 1991 and 1995). Soulignons que cela n’empêche pas l’augmentation de ces effectifs en nombre absolu avec soit 34 445 arrivants entre 1996-2001 contre 24 055 entre 1991-1995. La communauté chinoise de Kanata s’est ensuite structurée avec l’ouverture de magasins chinois/alimentaires spécialisés et la création de petites entreprises chinoises de sous-traitance performantes. Les Canadiens d’origine chinoise représentent également une proportion élevée des titulaires de diplômes dans les domaines hautement techniques. Un taux supplémentaire de 4 % parlait régulièrement une langue non officielle combinée à l’anglais ou au français au travail. Des statues du quartier chinois de Vancouver ont été vandalisées dans les dernières semaines (archives). Les Japonais au Québec Au Québec, les Japonais arrivent après que la Seconde Guerre mondiale éclate, quand le gouvernement canadien suscite le départ des Japonais canadiens de la côte ouest canadienne, où ils étaient considérés comme des représentants d’une nation ennemie. Ainsi la province de la Colombie-Britannique qui était la principale zone d’accueil est dorénavant devancée par l’Ontario qui a enregistré un doublement des arrivées des nouveaux immigrants chinois lors des deux dernières périodes intercensitaires : la région a accueilli 68 795 personnes entre 1996 et 2001, soit presque 25 000 de plus que la Colombie-Britannique (fig. Le Canada a été entraîné dans un autre point de tension entre les États-Unis et la Chine: la détention de Meng Wanzhou, la directrice financière du géant chinois des télécommunications Huawei, passe par une audience d’extradition au Canada à la demande des États-Unis, à laquelle elle fait face. Toronto est désormais le premier lieu d’accueil et de résidence des nouveaux migrants. En 2001, les personnes d’origine chinoise représentaient 3 % du total de la population active canadienne, mais 4 % des travailleurs indépendants qui possédaient une entreprise constituée en société. Le fossé est grand entre les migrants anciens résidents de la colonie britanniques de Hong Kong, les étudiants réfugiés de l’après Tienanmen et les dernières générations de diplômés de la Chine de l’ouverture économique. – Chinatowns: Towns Within Cities In Canada, Vancouver, University of British Colombia Press, 285 p. Li (P. S.), 1988. Depuis les années 1990, les personnes de nationalité chinoise représentent près de 20 % des nouveaux immigrants. – China Changes Face: The Road from Revolution 1949-1989, Oxford, Oxford University Press, 234 p. Infrastructure canada, 2005. -- "Le présent rapport décrit les caractéristiques sociales et économiques de base des membres de la communauté chinoise du Canada." 13, n° 1, p. 140-154. En effet les politiques d’immigration ont changé au fil des ans et deux éléments fondamentaux doivent être soulignés : le premier, en 1967, fut l’abolition de l’accès préférentiel accordé aux natifs des pays européens et le second correspond à l’augmentation annuelle du nombre moyen d’immigrants admis qui est passé de 102 000, entre 1981 et 1985, à 235 000, entre 1991 et 1995, En 1962, le gouvernement du Canada changea les politiques pour les immigrants en créant quatre catégories d’admission (Li, 1988) : les deux premières catégories attribuaient une immigration indépendante des gens professionnels et éduqués, la troisième catégorie était pour les immigrants ayant des relations privilégiées avec des citoyens canadiens ou des résidents permanents. Les personnes d’origine chinoise représentent une proportion relativement élevée des personnes qui travaillent dans les domaines commercial, financier et administratif, ainsi que dans le domaine de la fabrication. Similar Items. [Colin Lindsay; Statistics Canada. Mais ce lieu reste emblématique pour les immigrants individuels les moins favorisés, chinois et asiatiques en général, tout comme pour les jeunes Chinois nés sur le sol canadien qui aiment s’y retrouver, renouer avec leur culture lors de grands événements. Plus qu’un quart des adultes canadiens d’origine chinoise sont titulaires d’un grade universitaire. Plusieurs d’entre eux quittèrent la province en train pour s’installer plus à l’Est. Profils de communautés ethniques au Canada. En raison de ces préjugéset de cette discrimination repris aussi bien par les politiciens que par le public et … Au cours de la même période, ils représentaient 6 % des résidents de Calgary, 5 % de ceux d’Edmonton, 4 % de ceux de Victoria et 3 % de ceux de la région de la capitale nationale. China is currently the principal source of immigrants coming to Canada. Le quartier est donc délaissé par les nouveaux migrants aux statuts économiques plus confortables qui privilégient davantage les boutiques chinoises dispersées dans centres commerciaux de banlieues. Dans un même ordre d’idées, les 22 % de la communauté chinoise étaient âgés entre 45 à 64 ans, soit environ 2 % de moins que le pourcentage relevé dans le cas de l’ensemble de la population. Immobilier: au Canada, les Chinois tirent les prix. En 2001, 52 % des immigrants chinois étaient arrivés au pays au cours de la décennie précédente et 25 % d'entre eux étaient arrivés entre 1981 et 1990. ), 1989. 2Ces nouvelles tendances migratoires sont enregistrées dans un contexte de « boom » de l’immigration au Canada. Veuillez consulter Dépannage pour documents PDF. Un regard sur les premiers Chinois au Canada. 9  Selon P. S. Li (1988), en 1881, la population chinoise au Canada était d’environ 4 383 et elle s’élevait à 9 129 en 1891. ), 2003. 22La Chinatown, dont la formation a d’abord consisté à la construction d’une enclave chinoise distincte, géographiquement et culturellement, du reste de la population, face à la discrimination dont elle faisait l’objet de la part de la société canadienne, est aussi au cœur d’un processus d’assimilation des Chinois nés au Canada et de leur adaptation à la société d’accueil. Les hommes et les femmes d’origine chinoise étaient néanmoins moins susceptibles d’occuper un emploi que leurs homologues au sein de l’ensemble de la population. Racisme, taxe d'entrée, violence, mépris des droits les plus fondamentaux, les Chinois seront, dès leur arrivée en 1858, traités comme des citoyens de seconde classe. 17Le tableau 1 permet de suivre la distribution spatiale des immigrants chinois au Canada de 1961 à 2001 en insistant sur les positions primordiales des 32 grands centres urbains (GCU). Parallèlement, presque un Canadien d’origine chinoise sur cinq occupant un emploi parle une autre langue que l’anglais ou le français au travail. À l’échelle de l’ensemble de la population, les femmes représentaient 56 % des aînés. Ottawa est plus en […] Cette situation a entraîné le déplacement d’immigrants chinois de la Californie à la Colombie-Britannique (Lai, 1988). L’écart de revenu entre les femmes et les hommes d’origine chinoise est en général inférieur à l’écart existant dans l’ensemble de la population. La communauté chinoise représente de fait le cinquième groupe ethnique en importance au Canada, après les Anglais et les Français. Contrairement au stéréotype des quartiers chinois, « ghettos surpeuplés », ces communautés constituées aux 19e et 20e siècles accordent une place importante à la famille et aux affaires. La démarche est radicalement différente pour l’émigration par étapes où l’immigrant part travailler seul jusqu’à ce qu’il ait assez d’argent pour retourner en Chine ; ensuite, à l’occasion de son premier retour au village natal, bien souvent il se marie et lors de son nouveau départ pour son pays d’exil un neveu ou un fils dans l’adolescence l’accompagne. En 2001, 63 % des personnes qui ont affirmé être d'origine chinoise ont répondu qu'elles parlaient seulement une langue non officielle à la maison. Figure 2 : Évolution des immigrants chinois dans les provinces canadiennes de 1961 à 2001 (Source : Statistique Canada, 2001)Chinese Immigration in the Canadian Provinces, 1961-2001. Ensuite, après 1900, l’émigration par étapes fut la plus répandue au Canada (Wickberg, 1984). ; Statistique Canada. Les coolies, qui étaient les plus démunis, s’engageaient par un « contrat » à travailler dans leur pays de destination pour rembourser l’intermédiaire qui avançait les frais de voyage. Faire connaître au public l’histoire de la communauté chinoise à Montréal. Les femmes d’origine chinoise sont toutefois considérablement plus enclines à posséder un diplôme universitaire que les autres femmes. La communauté chinoise au Québec est l'ensemble d'individus ayant une ascendance chinoise vivant au Québec.. En 2006, il y avait 1 216 565 Canadiens d'origine chinoise, dont 79 825 au Québec [2]. Parallèlement, leur représentation au sein d’autres groupes professionnels, comme la santé et l’éducation, était proportionnellement plus faible. Développer un partenariat avec la communauté sino-montréalaise pouvant mener à la réalisation de projets ultérieurs. En même temps, les adultes canadiens d’origine chinoise tirent une proportion moins prononcée de leur revenu total de paiements de transfert gouvernementaux que les autres adultes. À l’opposé, presque 40 % de l’ensemble de la population canadienne possède plusieurs origines ethniques. Des collectivités chinoises plus modestes habitaient dans d’autres provinces, par exemple près de 110 000 personnes vivaient en Alberta et 63 000 au Québec. – The Chinese In Canada, Toronto, Oxford University Press, 134 p. Li (Q. Nombre de cas. À Toronto, N. Keung (2004) souligne que la plupart des quartiers chinois, contrairement au passé, se situent principalement en banlieue ; moins de 10 % de ceux-ci se localisant au centre-ville. Ainsi il apparaît que les Chinois habitant dans les banlieues ont un statut socio-économique plus élevé que les résidents chinois du centre-ville davantage portés à vivre au sein des communautés chinoises. ; Statistics Canada. À travers ces flux migratoires renouvelés apparaissent de nouvelles stratégies territoriales : Vancouver et la Colombie-Britannique, les portes d’entrée historiques des immigrants asiatiques sur le sol canadien, sont désormais reléguées au second plan compte tenu du dynamisme de la région métropolitaine de Toronto. Cette loi interdisait toute immigration chinoise au pays. Durant cette période d’exclusion, de 1924-1947, seuls quelques Chinois furent autorisés à entrer au Canada (Lai, 1988) avec pour conséquence une chute de 25 % des effectifs entre 1931 et 1941. En 2001, les personnes ayant fait part d’une origine chinoise représentaient 3 % de la totalité des travailleurs, tandis que 7 % représentaient des personnes occupant un emploi dans les domaines des sciences naturelles et appliquées. Les immigrants chinois s’établissent donc dans certaines banlieues de Toronto grâce à l’épanouissement du secteur des haute-technologies mieux développé et aux meilleures opportunités d’emploi. Pendant la même période, les 15 % de la communauté chinoise, contre 13 % de l’ensemble de la population, étaient âgés de 15 à 24 ans. Situation familiale des membres de la communauté chinoise et de l'ensemble de la population âgée de 15 ans et plus, selon le sexe, 2001. 14Pendant les années 1950 et 1960, la migration directe en provenance de la Chine continentale avait cessé ; la plupart des Chinois immigrant au Canada étaient originaires de Hong Kong et quelques autres venaient des communautés chinoises d’outre-mer, de l’Asie du Sud-Est (Malaysia, Singapour et Philippines), du Sud de l’Afrique, d’Amérique latine (surtout du Pérou) et des Antilles. Les résidents des Chinatowns, souvent plus âgés, peu diplômés et plus limités dans leurs aptitudes professionnelles, se différencient des immigrants chinois plus jeunes caractérisés par une mobilité géographique plus flexible, une meilleure éducation et de plus grandes facilités en anglais. O’Neill (J. La seconde vague migratoire en Colombie-Britannique s’effectua lors des travaux du chemin de fer transcontinental à la fin des années 1870. De plus, les personnes d’origine chinoise sont moins susceptibles de vivre en union libre. À l’inverse les Chinois qui habitent le centre-ville de Toronto sont plutôt d’origine chinoise ou vietnamienne. Lai (D. C.), 2003. 13  Le terme « chinois continentaux » réfère à tous les immigrants provenant de la Chine continentale par opposition à ceux d’Hong Kong et de Taïwan. Deux éléments fondamentaux permettent d’expliquer la nouvelle dimension de ces flux migratoires : tout d’abord l’abolition de l’accès préférentiel accordé aux natifs des pays européens (en 1967) et ensuite les politiques actuelles plus favorables à l’immigration (en moyenne 235000 nouveaux arrivants par an entre 1991 et 1995). Dans le Recensement, les répondants ont déclarés leur revenu de l'année précédente. Division de la statistique sociale et autochtone. Rappelons qu’à cette période, le régime chinois contrôlait sévèrement les mouvements de ses citoyens et ce ne fût qu’à partir de 1974, sous le programme de la réunification familiale, que l’immigration chinoise pût recommencer (Liu, 1997). La région urbaine de Montréal reste bien en retrait avec un peu plus de 6 % des migrants chinois. Les Chinois ont commencé à arriver au Canada bien avant 1867, l'année de la Confédération. Cherie Wong, directrice exécutive d’Alliance Canada Hong Kong, un groupe de coordination des défenseurs de la démocratie à Hong Kong dans ce pays, a déclaré que le gouvernement chinois agit comme s’il avait une revendication de propriété sur les personnes d’origine chinoise au Canada. Les adultes d’origine chinoise libres de liens familiaux sont particulièrement susceptibles de toucher un faible revenu. 25En fait la comparaison entre les profils des Chinois installés à l’intérieur d’une enclave et ceux de l’extérieur laisse apparaître une nette différenciation de leur statut socio-économique : l’opposition sociale entre le centre-ville et les banlieues est bien marquée comme l’observent L. Lo et S. Wang (1997) à Toronto. Décès. La communauté chinoise représente effectivement une proportion substantielle de la population totale de ces deux villes. 29Selon leur culture, leur histoire, leur origine géographique, leur statut socio-économique, les modes de vie et les lieux de vie des immigrants regroupés sous le qualificatif commun de « chinois » varient donc considérablement.

Carte Cora Ermont, Office De Tourisme Athènes, Méridienne Monsieur Meuble, Voiture Sportive Pas Cher 5000, Boisson Arizona Regime, Atlantis Soul Train You Tube, Franprix Paris 13, Résultat Foot Hier France, Rabattre Le Couvercle En 8 Lettres,