Vous devez commencer par indiquer un salaire chargé, un salaire brut de base ou un salaire net. Ces mesures se sont traduites par une augmentation du net versé au salarié, mais n'ont pas d'incidence sur le coût salarial global pour l'employeur. L'employeur, chef d'entreprise, dirigeant de société, responsable des ressources humaines... se pose la question de savoir quel sera le coût global du salarié qui arrive, ou l'impact d'une prime ou d'une augmentation de salaire sur le coût d'un salarié en poste. La part des cotisations revenant à l'employeur s'élève dans le cas général à 42 % du salaire brut, mais peut être réduite à 25 % dans certains cas. Du coup, vous voulez regarder sur la partie législative, et enquêter, si vous pouvez le contraindre (par la loi) à lui faire augmenter votre salaire. Les principaux éléments de réponses sur les augmentations de salaire obligatoires : Vous sentez que votre employeur ne pas vous augmenter votre salaire, alors que le coût de la vie augmente. Estimez ici très facilement le coût de votre salarié. Pour savoir si une aide existe pour alléger ce coût, rendez-vous sur notre service des aides et mesures à l’embauche . Estimez le coût d'une embauche en CDI ou en CDD. Le simulateur de coût d'embauche n'est accessible qu'avec JavaScript activé. Le simulateur vous permet d'évaluer rapidement le coût d'une embauche, en faisant ressortir combien touchera l'employé comme salaire net mensuel et quel coût total cela représente pour votre entreprise.