Cet ouvrage est cité dans l'excellent Le Français populaire, de Françoise Gadet ("Que sais-je", 1992), où se trouvent aussi d'autres pistes. Boutaud J.-J., (2007), « Du sens, des sens : Sémiotique, marketing et communication en terrain sensible », Semen, http://semen.revues.org : (consulté le 24/02/2012). An approach based on semiology is thus considered a useful framework for the development of a theory of documentation. À l’écrit, vous avez la possibilité de bien réfléchir aux informations à envoyer pour élaborer ensuite un message bien construit. 7-8. Courbières C. et Couzinet V., (2006), « Du bleu horizon à l’horizon documentaire : représentation des connaissances à l’aube de la construction européenne », in Timimi I. et Kovacs S. 159-170. 17Si la documentation en tant que discipline se situe précisément au cœur de cette interdiscipline, l’action documentaire, à la charnière d’un monde à représenter et d’un monde signifié, doit être saisie dans cette articulation du sens puisque son rôle est de permettre et faciliter l’accès aux connaissances à partir de l’organisation et de la représentation d’objets informationnels. Mais il reste un truchement. 66, n° 5, pp. quel débat ?Je rejoins Pierre Enckell : dans cet enfoncement de portes ouvertes, je ne vois guère matière à débat.Je me demande si on ne nous soumet pas, tout simplement, le brouillon d'un essai, auquel cas je proposerais quelques rectifications concernant l'orthographe et la syntaxe. La théorie du bonheur conversationnel développée par A. Auchlin4 se caractérise par une volonté de prendre en considération la dimension qualitative de l'usage du langage. Nous avons eu l’occasion d’examiner la question de la représentation à travers l’analyse des langages documentaires. 13Apparu à la fin du XIXe siècle pour signifier l’action de réunir des documents, le terme documentation est adopté au début du XXe siècle par l’Institut international de bibliographie fondé par Paul Otlet et qui deviendra en 1931 l’Institut international de documentation. Chez Saussure et ses disciples, il y a une différence : sauf erreur, le langage, c'est la production réalisée, en acte, individuelle ; la langue, c'est une construction théorique, un objet de laboratoire, dont on a retiré les impuretés. Cette stratégie évoquée, qui est double et asymétrique, situe l’objet documentaire à deux moments différents : le moment de son intentionnalité et le moment de son utilisation. Les contester ? 18La documentation, discipline trop souvent déracinée de ses soubassements théoriques et rivée à ses aspects techniques, ne peut faire l’économie des principes de l’étude du sens et des significations. Enfin ! Meyriat J., (1993d), « La bibliologie parmi les sciences de l’information et de la communication », in Estivals R. colloque scientifique international du réseau MUSSI, 15-17 juin 2011, Toulouse, Manifestations scientifiques du Réseau MUSSI, pp. Médiations et hybridations : construction sociale des savoirs et de l'information, actes du 2e colloque scientifique international du réseau MUSSI, 15-17 juin 2011, Toulouse, Manifestations scientifiques du Réseau MUSSI, pp. Communication, ça vient du mot latin communicare, pour mettre en commun, faire part de, partage, qui lui-même est un dérivé de communis, qui signifie commun. 11À partir de l’articulation de ces deux parcours, Bernard Pottier distingue quatre lieux d’analyse possible d’appréhension du sens : le référentiel (externe) comme « monde de départ ou d’arrivée, facultatif », le conceptuel (ou référentiel interne) comme lieu de la représentation mentale, la langue comme savoir, et le discours, « dans sa double fonction de résultat observable [...] et de base de départ pour l’interprétant » (Pottier, 1992a, 18). À l’aube des années cinquante, Suzanne Briet reprend ces deux caractéristiques fondamentales qui identifient le document en tant qu’objet signifiant. Meyriat J., (2001b), « La science de l'information », in Couzinet V. On emploie une syntaxe simple  et facile, il y a toujours des phrases simples et inachevées, et avec des pauses : des « hen!»  Des « ben » des « tu vois » et des « j’ veux dire » et des abréviations fac : faculté. Le symbole porte une une face sensible qui a un rapport avec ce qu'il exprime. : an analysis of the subject indexing process. La parole est une expression verbale de la pensée, la faculté de ... L’écrit fait partie intégrante du processus d’intervention, doukipudonktan me semblerait relever de l'écrit, mais pas parce que vous venez de l'écrire, et moi après vous : c'est plutôt que la graphie est fortement visuelle, qu'elle a été faite pour l'affichage si je peux dire : le texte gagne à être vu.  L’écrit se caractérise par la virtualité du récepteur, l’absence de réponse et donc l’impossibilité d’un échange immédiat. Hjorland B., (2007), « Semantics and Knowledge Organization », Annual Review of Information Science and Technology (ARIST), vol. ), Les sciences de l'écrit : Encyclopédie internationale de bibliologie, Paris, Retz, pp. Le témoignage n'en a pas moins de valeur. L’objet documentaire lui-même se place à l’intersection de ces deux fonctions : un document répond à la fonction de désignation par les données qui constituent son expression, et c’est par l’actualisation de son contenu qu’il acquiert un sens, devenant un signe à part entière. 36-59. littéraire, le style professionnel se caractérise par des phrases courtes et sobres. ), Indice, index, indexation : Actes du colloque international organisé les 3 et 4 novembre 2005 à l’Université Lille 3, Paris, ADBS, pp. De fait, la revendication possible d’une science de l’information s’explique par l’importation du modèle américain qui, à partir de la seconde moitié du XXe siècle, impose l’Information Science (Fondin, 2005). La notion saussurienne de signifié – liée à celle de signifiant et distincte de celle de concept –, permet d’analyser la construction du sens à partir du seul contenu linguistique, le signe n’ayant de valeur que par les rapports oppositionnels qu’il entretient avec les autres signes du système. Lorsque cette première phase mise en place, il est indispensable de choisir le moyen de communication efficace qui est capable d’atteindre toutes les personnes visées : la communication verbale ou non verbale. Propulsé par PanBB, soutenu par PunBB Info. ), Jean Meyriat, théoricien et praticien de l'Information Documentation, Paris, ADBS Éditions, pp. langage écrit.- comme traits particuliers de l´écrit on peut souligner les suivants : La communication orale place émetteur et récepteur dans un contexte situationnel identique, et souvent utilise par allusions ou implicitement des éléments du référent qui complètent l'information du message. Un discours d’action se manifeste par une production militante des plus diverses, rassemblant affiches, bulletins et journaux en tous genres, acquis à la ), Les sciences de l’écrit : Encyclopédie internationale de bibliologie, Paris, Retz, pp. Rastier F., (2009), Sémantique interprétative, 3e éd., Paris, PUF. Une tentative de définition approfondit ainsi la signification et la virtualité documentaires comme conditions préalables à la question de la représentation documentaire. : il y a des abréviations, des trombines, ^^, des quantités de petites choses écrites, des fautes d'orthographe volontaires, quoique l'ensemble semble parfois assez proche de l'oral que nous entendons (donc nous pouvons comparer). La représentation documentaire réside alors dans cette tension entre un dit documentaire et un dire documentaire (Courbières, 2011). Y-a-t-il vraiment des technologies de l'information? Les faits de langue ne sont donc qu'une partie du langage. La posture scolaire caractérise davantage la manière dont ’élève essaie avant tout de rentrer dans les normes scolaires attendues, tente de se caler dans les attentes du maître. 351-352. Entre «langue» et «langage», on ne peut pas dire qu'il y ait de différence nette dans l'usage non surveillé. L’éventualité d’une représentation de l’information documentaire inscrite dans sa définition même préfigure la virtualité de l’objet qui ne devient documentaire qu’à partir du moment où il participe d’une stratégie informationnelle située. À partir de ces deux visées communicationnelles distinctes, nous avons insisté sur la notion de virtualité comme fondatrice de l’objet documentaire, le moment de l’interprétation du document primant sur celui de sa production ; tout objet se voulant document ne le sera qu’à partir du moment où il sera (re)construit en tant que tel, l’absence de (re)construction du sens d’un objet documentaire invalidant son statut même de document (Courbières, 2008). Cette représentation se trouve mise en abyme au travers des systèmes d'organisation des connaissances que constituent les langages documentaires. Si la voie sémiologique continue d’être empruntée comme cadre général d’une théorie de la documentation (Mai, 2001 ; Raber et Budd, 2003 ; Lund, 2010), c’est bien parce que les objets, systèmes ou processus documentaires ne peuvent être envisagés hors de cette « nébuleuse du sens » qu’évoquait Saussure. Il faudrait voir ce que contient :N. Wolf, Le Peuple dans le roman français de Zola à Céline. Il s’agira de penser à l’écriture comme forme de production de la réalité par conséquent comme forme de production du … 1 Noam Chomsky, Le langage et la pensée, Paris, Payot, coll. De l’anecdote à la généralisation. Je l'ai lu, j'en garde un souvenir moyen : bien pour une première approche globale mais un peu superficiel.Voir aussi les études de Meizoz, sur Ramuz notamment.Voir aussi, peut-être, je ne l'ai pas lu, Paul Vernois, Le roman rustique de G. Sand à Ramuz.Voir encore Rouayrenc, "C'est mon secret", La technique de l'écriture "populaire" dans Voyage au bout de la nuit et Mort à crédit, Du Lérot, 1994. 3En reliant à son tour la notion d’information (documentaire) à celle de signe, Jean Meyriat souligne la nuance fondamentale posée en son temps par Robert Escarpit entre la notion d’information et la notion de savoir (Escarpit, 1991, 203) – nuance qui doit être entendue à la lumière de la différence essentielle de nature entre l’information mathématique et l’information sociale largement explicitée par Yves Jeanneret (Jeanneret, 2007). Le tout constitue une unité autonome » (Boulogne, INTD, 2004). Meyriat J., (2001a), « Document, documentation, documentologie », in Couzinet V. (dir), Jean Meyriat, théoricien et praticien de l’Information Documentation, Paris, ADBS Éditions, pp. 40-51. Idem pour les onomatopées : l'anthologie finale de votre dictionnaire serait impossible à « parler » ; mais graphiquement, visuellement, ça vaut le coup d'oeil. 367-405, http://dlist.sir.arizona.edu/2312. ), (1998), Dictionnaire historique de la langue française, Paris, Dictionnaire Le Robert. 1Le concept de document fonde la documentation en tant qu’ensemble de pratiques, dispositifs et usages. It is, however, common to mix both of these kinds of relations under the heading ‘semantic relations’ » (Hjørland, 2007). Enfin, le style bureaucratique, auquel se heurte le pauvre K., se caractérise par "l’autonomie juridictionnelle, la hiérarchie des bureaux, l’éthos du fonctionnaire et la priorité de l’écrit". La communication écrite, échange de lettres, par exemple, demande un intervalle de temps assez long, selon la volonté du récepteur. Nouvelle réalité, nouvelle cuisine, nouveau roman, nouveaux philosophes, nouvelle nouveauté... Un tas de vieilleries, quoi ! Avant d’envoyer un quelconque message, il faut d’abord définir son objectif et déterminer le ou les destinataire(s). Il reste des fautes d'orthographes mais pour quelqu'un dont le français n'est pas la langue maternelle (sauf erreur, le message vient du Maroc), ce n'est pas mal. L’horizon documentaire, à l’image de l’horizon d’attente, n’est pas figé, il se modifie et projette la com-préhension de l’objet documentaire dans un ensemble d’objets que le sujet récepteur (ré)active. Miège B. et Odin R., (1993), « Les domaines de compétence de la 71e section », La Lettre d’Inforcom, n° 42, pp. Plus largement, comment envisager la documentation, discipline improbable au regard des Sciences de l’information et de la communication ? Pour la différence entre le signe linguistique et le symbole, les travaux de Saussure sont une référence. Pointer l’action institutionnalisante du récepteur dans la définition de l’objet documentaire impose en même temps de l’appréhender à partir de son actualisation en tant qu’objet signifiant. Je me suis par ailleurs procuré un nouvel exemplaire du livre de Proust, cette fois-ci dans la « collection blanche » de Gallimard dont l’édition présentait le double avantage de préserver strictement l’écrit de toutes notes para ou péritextuelles étrangères au propos de … L’oral est régi par les sons, accompagnés ou non d’un vecteur visuel (le non-verbal), alors que l’écrit est régi par le signe graphique, c’est-à-dire le visuel et le geste scriptural. Je propose ceci, ajouté à la réponse sur "langue" et "langage" de Gb. 2- L'écrit scientifique: L'écrit scientifique constitue une dimension essentielle de l’activité scientifique et il n'ya pas de science sans 'écriture donc il participe a la production des savoirs. 2 Cf. 7C’est suivant cette virtualisation/actualisation de l’objet documentaire que nous avons avancé le principe de l’horizon documentaire (Courbières, 2004 ; Courbières et Couzinet, 2006), en reprenant les concepts d’horizon d’attente développé en esthétique de la réception : l’horizon d’attente tel que le définit Hans Robert Jauss embrasse les phénomènes de réception pendant la production de l’objet artistique et après sa création ; il concerne à la fois le producteur de l’œuvre et ses récepteurs. Les études sur le SMS accordent souvent une place centrale à la communication amoureuse. Pottier B., (1992a), Sémantique générale, Paris, PUF. The concept of document is foundational within documentation as a praxis and a discipline. Nous avons, par exemple, 57, n° 5, pp. Mais je finis par m'y perdre moi-même ! Elle nous conduit in fine à réaffirmer la voie sémiologique comme cadre général d'une théorie de la documentation. la langue parlée et la langue écrite :    comme on le sait bien,il existe trois registre de langue, soutenu, courant familier, mais certains linguistes dépassent cette idées pour nous donner, comme « registre de langue », la distinction établie entre langue écrite et  langue parlée, et chaqu’ un possède son code spécifique. Ce terme exprime bien à la fois l’objet en question (le document – terme dérivé, faut-il le rappeler, du verbe latin docere) et la nécessaire action qu’il implique (explicite à travers la dérivation nominale produite par le suffixe -tion) – : la documentation, en tant que discipline, ne se résume pas à l’application de techniques documentaires, elle suppose une certaine posture qui prend appui sur l’élaboration même de son objet (l’objet documentaire). Briet S., (1951), Qu’est-ce que la documentation ?, Paris, EDIT. (dirs. Ici, ce sont les lieux communs de la vulgate (socio)linguistique, aveugle et sourde aux conditions d'énonciation. Par ailleurs, la sémiotique peut encore principalement se référer à la semiotics du philosophe et logicien américain Charles Sanders Peirce, ou renvoyer aux travaux du Cercle de Paris fondé en 1967 par A. J. Greimas dans le prolongement de la linguistique structurale. On retrouve dans cette définition l’aspect indissociable de l’objet documentaire et de son pouvoir-signifier, à la manière dont Ferdinand de Saussure reliait le signe linguistique à la notion de signification : « Ce sont deux formes du même concept de l’esprit, vu que la signification n’existerait pas sans un signe, et qu’elle n’est que l’expérience à rebours du signe, comme on ne peut pas découper une feuille de papier sans entamer l’envers et l’endroit de ce papier, du même coup de ciseaux » (Saussure, 2002, 96). je ne suis pas. Toute information se caractérise par un contenu (signifiant), un signifié et une forme » (Boulogne, INTD-ER, 2004). 507-522. (dir. Un objet documentaire n’existe donc qu’à partir du moment où il signifie pour quelqu’un. Ollivier B., (2001), « Enjeux de l'interdiscipline », L'année sociologique, vol. 3.2. Le sujet était réellement affreux ; si le thème aurait pu être original, la façon de le traiter l'était moins. (dirs. Mais pour le reste, c'est correct. Elle englobe la maitrise de la voix et la sémantique ainsi que le débit et la clarté du discours. Exception culturelle aidant, la situation est différente à l’étranger où les termes information et communication ne sont pas couplés. De son côté, et mettant en perspective l’importance des semiotic studies par rapport au nombre peu élevé des départements de sémiotique de par le monde, le danois Niels Winfeld Lund souligne également l’apport de la théorie sémiologique à nombre de disciplines scientifiques (Lund, 2010). L’appréhension de l’information en tant que signe disponible pour la constitution d’une mémoire documentaire rejoint la théorisation du document dont la virtualité consubstantielle achève de proclamer son impossible définition. 249-265. VI, n° 2, http://www.revue-texto.net/Inedits/Coseriu_Theses.html. Plus que de l'écrit, c'est du graphique. Il manque la question, c'est vrai, et on ne sait quoi répondre, n'ayant pas été interrogé. Bonjour, je commence seulement à rédiger une thèse dont le sujet est "La langue parlée dans le roman de Chmelev l"Année du Seigneur". 4) Vidéo : l’oral pour apprendre Éléments qui contribuent à l’apprentissage des élèves. 14Une cartographie des Sciences de l’information et de la communication reste extrêmement mouvante ; c’est ainsi qu’à l’origine de ce champ, les recherches sur les médias ou en journalisme s’inscrivaient sur le volet information, tandis qu’elles peuvent apparaître aujourd’hui, pour certaines, comme le fer de lance du volet communication. Il peut s'agir de langue écrite. Cher Hicham, que voulez-vous que l'on fasse sur ce forum à propos de ce texte et des deux précédents ? Figure 1 : le papillon sémantique de Bernard Pottier. C’est pourquoi nous voyons un discours spontané, elliptique et explicité. , (2007), « Du sens, des sens : Sémiotique, marketing et communication en terrain sensible », Semen, , (2011), « Reference, representation, and the materiality of documents », in Couzinet V. et Courbières C. L'écrit n'a pas à se soumettre à la dictature de la réalité, pas plus que le témoignage n'a à se substituer au roman. (dir. Séparés, on s’écrit et on se lit. C’est sur cette (non) définition du document (pris comme un artefact) et sur l’horizon documentaire qui la subsume que la notion de représentation documentaire prend appui. Caroline Courbières, « Virtualité, représentation, signification : approche de la complexité documentaire », Études de communication [En ligne], 39 | 2012, mis en ligne le 01 décembre 2014, consulté le 16 décembre 2020. Le débat ? Le problème de la désignation abordé précédemment se trouve alors rejeté de l’analyse première puisque c’est la signification de l’objet lui-même qui prime, indépendamment de ce à quoi il est susceptible de renvoyer aux niveaux conceptuel ou référentiel : « un signe n’est pas pourvu de sens parce qu’il désigne un référent » (Rastier, 2009, 21). PUF, 1990. 337-354. 55-67. L’écrit fonde le présent du locuteur à travers le présent de vérité générale. Néanmoins, il faut noter que la représentation documentaire ne renvoie pas à ce que Gottlob Frege désigne sous le terme de représentation – qui reste pour lui essentiellement individuelle (Frege, 1971, 105-106) –, mais bien au sens et à la dénotation tout à la fois. 59, n° 5, pp. A savoir : 1. un émetteur 2. un récepteur : le destinataire du message 3. un processus de transmission: par oral (face-à-face, téléphone, skype, …) o… c’est à la rencontre [...] de personnalités représentant des courants scientifiques différents (A. G. Greimas et R. Barthes, pour la sémiologie et la sémiotique, Jean Meyriat pour les Sciences de l’information et de la documentation, Robert Escarpit, pour les sciences de la communication...), que tient l’idée d’un projet de constitution d’interdiscipline regroupant ces courants (Ollivier, 2001, 340-341). La voix. Ces langues sont distinctes, oui : certains énoncés appartiennent indubitablement au français parlé (élisions, hésitations, agrammaticalité...), d'autres phrases sont typiques du français écrit (emploi de l'imparfait du subjonctif, propositions subordonnées nombreuses...). Frohmann B., (2011), « Reference, representation, and the materiality of documents », in Couzinet V. et Courbières C. Et la nana sur Direct 8, qui lit Balzac toute la nuit, c'est de l'oral ? La forme de l‘expression orale se compose de : -De la voix : débit, intonation doit être expressive et signifiante. La communication est un processus par lequel deux ou plusieurs personnes échangent des messages dans un but déterminé. Enfin, merci Orientale, elle qui m'a donné ce lien. (dir. Le livre de Wolf est intéressant : présente un panorama de divers auteurs ayant plus ou moins utilisé le «langage populaire». En ce qui concerne le contenu, sans aigreur, c'est globalement juste si on ne demande pas d'inventer la poudre. 3-2- Le discours écrit :    Il se caractérise par la virtualité du récepteur, l’absence de réponse et donc l’impossibilité d’un échange immédiat, dans l’écrit il y a la possibilité d’utiliser de dictionnaire, il y a le temps de réflexion, ce qui donne un discours élaboré est bien construit, le discours écrit rejette des phrases comme « il pleut ? ), Médiations et usages des savoirs et de l’information : un dialogue France-Brésil, actes du 1er colloque du réseau MUSSI, 4-7 novembre 2008, Rio de Janeiro, pp. Un article de la revue Études internationales (Renouveler la sécuritisation : théorie et pratiques) diffusée par la plateforme Érudit. De manière générale, sonder les bibliographies en linguistique, en littérature et en sciences politiques, à la recherche de «style populaire», «langue populaire», «langage populaire» : ce qui est populaire est très généralement de l'ordre de l'oral dans la conception universitaire. Prof : professeur. ), Médiations et hybridations : construction sociale des savoirs et de l'information. A l‘oral, l‘expression est déterminée par la prononciation, l‘intonation, la mélodie, l‘accentuation. L’élocution, c’est la manière de s’exprimer. La « Réforme du collège » de 2016 en France et le « Piano Nazionale Scuola Digitale » en Italie, document auquel l’enseignement de notre pays fait référence depuis 2015, mettent au premier plan l’importance de l’emploi du numérique dans le milieu scolaire et, plus en particulier, dans le cadre de l’enseignement. Cette mise à plat des possibilités de production et d’interprétation du sens permet de dresser l’étendue d’une théorie générale qui peut aussi bien viser à comprendre le sens d’une expression sur la base de la structure sémantique – objet de la sémantique formelle d’inspiration logique dite vériconditionnelle –, que s’occuper des relations entre les niveaux référentiels et le système de la langue – tâche relevant de la sémantique référentielle –, ou encore s’attacher de manière privilégiée à l’analyse des formes signifiantes résultant de la mise en signe opérée. Rey A. L’écrit comme pratique de sécuritisation : analyse des évolutions législatives sur la nationalité française. , 2e édition, Villeneuve d'Ascq, Presses Universitaires du Septentrion. Si tout objet peut prétendre à un statut documentaire – à l’image de l’antilope prise comme exemple par Suzanne Briet ou de pièces vestimentaires présentées dans des expositions muséales –, c’est en vertu de la fonction informative qu’un récepteur est susceptible de lui attribuer. On peut aisément reconnaître que l’oral et l’écrit sont globalement deux domaines très distincts. Cette différence est pourtant largement sous-évaluée autant par les approches linguistiques théoriques (depuis Saussure) que méthodologiques. Dossier thématique n° 57 « Médiations et usages sociaux des savoirs et de l’information. Mais je ne pense pas que l'écrit puisse directement reproduire l'oral. Les corriger ? ), Médiations et usages des savoirs et de l’information : un dialogue France-Brésil, actes du 1er colloque du réseau MUSSI, Rio de Janeiro, 4-7 novembre 2008, pp. Le thème de l'épreuve de français était : 'les inter-relations entre langue écrite et langue orale'. Lund N. W., (2010), « Document, text and medium : concepts, theories and disciplines », Journal of Documentation, vol. Si elle est oralisée, elle reste écrite, plus une couche d'oral. 15Selon Jean Meyriat, la sémiologie devait légitimement être considérée comme une des sciences de la communication, puisqu’elle « étudie les moyens symboliques par lesquels se réalise la communication » (Meyriat, 1993d, 334). La notion d’information évoquée par Robert Escarpit renvoie à l’information mathématique, la notion de savoir s’apparente à l’information sociale et son inscription documentaire ; si la première se saisit dans une logique de transmission linéaire, la seconde implique un travail interprétatif qui déborde le modèle traditionnel de la communication et prouve « que le savoir et le sens ne sont jamais simplement donnés, mais qu’ils sont élaborés » (Jeanneret, 2008, 38). La sémiologie (ou sémiotique) européenne tire son origine du geste fondateur du linguiste suisse Ferdinand de Saussure qui consista à déconnecter le signe linguistique de l’objet extra-linguistique auquel il réfère. 3.- Langage écrit . et l'acteur qui récite son texte ? Selon lui, la norme langagière dans nos écoles se rapprocherait de la norme écrite en littérature ; ainsi, même le langage oral dans la classe présenterait les caractéristiques, pourtant étroites, de l'écrit littéraire, notamment le système d'énonciation (coupé de la situation d'énonciation ...). 10La virtualité de l’objet documentaire et sa charge sémantique intrinsèque l’inscrivent explicitement au centre du mécanisme dynamique de la communication. Même raisonnement avec des textes très relâchés qu'on trouve sur internet (forums de pairs, blogs, msn, etc.) Cette contamination s’explique par l’intention de reproduire  le langage quotidien ,ainsi donnant un effet de réalismes,mais  une autre analyse plus profonde  dit qu’elle est le fruit inconscient de l’assimilation des deux registres, qui a donné naissance à une nouvelle langue qui porte une nouvelle réalité.

Famalicao Portugal Football, Travaux Ligne L Juillet 2020, Pierre Et Vacances Moliets, Français Vivant Aux Etats-unis, Météo Portugal Sud, Voyage Organisé Tunisie Serbie 2019,